ligue
fede

Refondation de l’Ecole et complémentarité éducative : vers des Projets Educatifs Territoriaux

peilloncapeLors du débat proposé par le CAPE (Collectif des associations partenaires de l’école publique) au Salon européen de l’éducation, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a appelé à la mobilisation de tous les acteurs associatifs et des mouvements d’éducation populaire et pédagogiques.

Notre fédération déparmentale proposera bien entendu de mettre à disposition ses diverses compétences en la matière à l'ensemble des acteurs locaux...

Pour Vincent Peillon, le projet de la refondation de l’école n’est pas « la priorité de l’école mais il implique tous ceux pour qui l’école est essentielle ». « C’est pourquoi, j’ai profondément besoin de vous » a lancé le ministre à la tribune, s’adressant aux représentants des organisations comme la nôtre. « L’Ecole, c’est beaucoup plus que l’Ecole » a-t-il martelé. « La responsabilité qui est la nôtre dans la refondation de l’école, c’est une refondation qui vaut pour toute la société (…). Nous voulons un autre avenir. La bataille, ce n’est pas celle des mots, c’est celle de l’action ».

 « Quand le ministre nous demande de nous mobiliser, nous ne nous mobilisons pas pour sa politique mais pour un élan éducateur », a répondu Eric Favey, secrétaire général adjoint de la Ligue de l’enseignement. Le CAPE attend de la loi d’orientation une forte ambition y compris en matière de projets éducatifs locaux pour tous les territoires. Nous réclamons une grande impulsion novatrice sur les pratiques culturelles et la valorisation de tous les lieux éducatifs. Nous sommes prêts à faire le service ‘après-vote’ de la loi d’orientation, en toute indépendance.

En Dordogne, forte des projets partenariaux et des actions qui la lient déjà à l’Ecole et aux différents acteurs éducatifs, forte de son réseau associatif départemental de plus de 350 associations, forte des ressources de son réseau national et de la polyvalence de son équipe, notre fédération se propose effectivement de mettre ses diverses compétences à disposition de l’ensemble des acteurs (collectivités locales, associations, enseignants, parents, etc.) pour contribuer à l’émergence ou à la consolidation des « Projets Educatifs Territoriaux », puisque le projet de Loi sur la refondation de l’Ecole les désigne à présent ainsi.

>>> Retrouvez l'article complet sur www.laligue.org