ligue
fede

Refonder l’Ecole : l’engagement de la Ligue

ecole-mainNous le savons : il ne suffit pas de l’ambition d’une loi pour refonder l’Ecole. Il faut que la loi s’applique.
Celles et ceux qui sont convaincus de cette refondation sont donc au pied du mur : le gouvernement et le ministre de l’Education, bien sûr, mais au-delà, tous les citoyens et toutes les forces sociales et éducatives qui manifestent depuis longtemps cette urgente nécessité...

Allons-nous laisser l’espace politique et médiatique à ceux qui ne veulent rien changer (même s’ils ont prétendu le contraire), à ceux qui n’ont jamais voulu une Ecole  démocratique et lui préfèrent la raffinerie scolaire, à ceux qui sont revenus de tout avant d’y être allés et à ceux qui font prévaloir leurs intérêts avec ceux des enfants ?
 
Allons-nous laisser réduire la loi de refondation de l’Ecole de la République à la seule question des nouveaux rythmes scolaires ? Enfin, allons-nous laisser le prisme parisianiste déformer la réalité majoritaire de territoires acquis à un nouvel élan éducatif pour notre pays ?
 
Porteuse, dès 2002, de propositions puis d’un projet en 2005 pour  « refonder l’Ecole afin qu’elle soit celle de tous », la Ligue affichera une fois de plus clairement son engagement lors du Salon Européen de l’Education. Nous ne laisserons pas l’Ecole sombrer davantage. Or dans les prochains jours,  les résultats de PISA 2012 vont confirmer que la situation se dégrade un peu plus encore. Notre pays décroche dans de nombreux domaines, notamment celui de la maîtrise des compétences de base. Ce sont les enfants et les jeunes de France qui payent, au prix fort, le statu quo, la défense des prés carrés, les conséquences de dix années de mépris pour l’Ecole et ses personnels.
 
Même si elle ne porte pas en elle toutes les vertus de la démocratisation relancée, la loi de refondation est un pas important vers une Ecole digne de la République parce qu’attentive à chaque enfant.