ligue
fede

Les associations éducatives et mouvements pédagogiques menacés

mains2Le ministère de l’Education nationale vient de prendre des décisions budgétaires qui mettent en grande difficulté les associations éducatives et les mouvements pédagogiques. Pour 2010, alors que les actions sont terminées ou largement engagées, certains sont informés de diminutions sans précédent. Ceux qui  disposent d’une convention pluriannuelle d’objectifs voient leur dotation pour 2011 amputée de près de 15%. C’est encore plus qu’en 2008. D’autres sont dans l’ignorance du sort qui leur sera fait mais le pire est à craindre...

Ces coupes menacent notre travail avec l’Ecole, ses personnels, ses élèves, les collectivités qui sont déjà fragilisées dans leur action.

Notre utilité éducative, culturelle, sociale et civique n’est plus à démontrer et notre mission de service public est une réalité chaque jour incarnée par notre présence et nos activités dans et aux côtés de l’Ecole.

Ces décisions budgétaires sont lourdes de conséquences. Lourdes pour les équipes, bénévoles comme salariés, qui assurent ces actions. Lourdes aussi pour une Ecole dont l’ambition démocratique et républicaine n’en sera que plus fragilisée. Lourdes surtout pour les 8 millions d’enfants et de jeunes qui bénéficient de notre action.

Lors du dernier Salon européen de l’Education, nous avons appelé, au travers du CAPE, collectif regroupant 20 associations éducatives complémentaires de l’Ecole et mouvements pédagogiques, le ministre Luc Chatel à revenir sur ces décisions afin que nous puissions continuer à accomplir nos missions d’intérêt général au service d’une politique publique d’éducation.

>>> Retrouvez l’intégralité de la lettre signée par le CAPE