ligue
fede

La laïcité, grand absent du débat européen

fheAlors que les élections européennes se préparent, la Fédération Humaniste Européenne (FHE), qui réunit plus de 50 organisations laïques dans près de 20 pays européens et dont la Ligue de l'enseignement est membre, souligne que le thème de la laïcité est souvent absent dans les débats ou alors détourné de son sens comme le Front National a l'habitude de le faire...

A l'heure des montées extrémistes dans plusieurs pays de l'Union, la FHE pointe les enjeux de ces élections.

Communiqué de presse du FHE :

A gauche ou à droite, faites entendre votre voix, votez pour une Europe laïque !
 
A deux semaines des élections européennes (du 22 au 25 mai), la Fédération Humaniste Européenne (FHE) tient son Assemblée Générale et sa conférence annuelle à Bruxelles ces 9 et 10 mai 2014, en présence du bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur. La FHE réunit plus de 50 organisations laïques dans près de 20 pays européens ; elle est la principale organisation qui promeut une Europe laïque, défend l’égalité de traitement pour tous et se bat contre le conservatisme et les privilèges religieux.

Ces dernières années, et plus particulièrement ces derniers mois, les droits fondamentaux ont été fortement remis en cause par la montée des extrémismes et les programmes populistes dans toute l’Europe. Les partis d’extrême-droite se sont renforcés dans presque tous les pays européens, diffusant des idées nationalistes et xénophobes. Des groupes religieux extrémistes, parfois liés avec ces partis, se sont mobilisés aux niveaux local et européen pour tenter de limiter les droits sexuels et reproductifs, la liberté d’expression, les droits LGBT et les lois anti-discriminations en général. En Espagne et en Lituanie, le droit des femmes à disposer de leur corps a ainsi été violemment attaqué par certaines propositions législatives. En Hongrie et en Grèce, la démocratie et les droits des minorités ont été dramatiquement remis en cause. Même au Parlement européen, les attaques contre la santé et les droits sexuels et reproductifs, les droits LGBT et la liberté de recherche ont augmenté au cours des derniers mois.

Contre ce risque de retour en arrière, les laïques doivent s’unir et élever la voix avec d’autres forces progressistes pour protéger et promouvoir les droits fondamentaux en Europe. Les organisations membres de la FHE ont activement combattu ces différentes formes de populisme et d’extrémisme, comme en témoignent le Mémorandum de la FHE pour les élections européennes et plusieurs campagnes menées dans différents Etats membres.

Le président de la FHE, Pierre Galand, a commenté: “A deux semaines des élections européennes, nous appelons les citoyens européens à aller voter et à contrer les extrémismes en Europe. L’Europe doit rester un espace de liberté, d’égalité et de solidarité où le bien commun doit être débattu de manière pacifique – ceci n’est pas un projet de gauche ou de droite, c’est un engagement moral et politique que nous devons à nous-même et aux prochaines générations".