ligue
fede

Les services publics sont-ils condamnés ?

mains2L’Europe a impulsé une dynamique de libéralisation des services, en même temps que les services publics français subissaient une série de transformations inédites. Alors que la France parle de services publics, l’Europe, elle, emploie le mot de services d’intérêt général, une notion qui désigne à la fois des activités, marchandes et non marchandes, fournies par une entreprise privée ou par une entreprise publique...

Si la nécessaire réforme des services publics ne fait plus débat, leur réalité en Europe recouvre pourtant un vaste éventail d’activités. Les distinctions européennes entre services économiques et services sociaux d'intérêt général ne sont pas dénuées d'ambiguïté. L'aide aux personnes âgées et la petite enfance font, par exemple, encore partie de la directive « services » au même titre que les services de restauration ou d'entretien.

Est-il opportun de mettre en concurrence les associations, les collectivités et des entreprises dès lors que leur prestation d’intérêt général représente une valeur économique ? Doit-on définir le bien commun uniquement par exception aux règles du marché ? Peut-on transformer des attentes d’usagers-clients en politique publique ?

Retrouvez les interviews d'experts comme Yves Fournel, président du Réseau des villes éducatrices et maire-adjoint de Lyon, chargé de l'éducation et de l'enfance, celle de Nadège Vézinat, socioliogue et auteur d'un ouvrage passionnant sur les métamorphoses de La Poste ou encore l'interview de Carole Salères, chargée de mission Vie associative sur les conséquences des règlementations européennes sur les associations et les collectivités. Et bien sûr, la vidéo et le quiz de connaissances.

>>> Retrouver le dossier du mois sur www.laligue.org