ligue
fede

Les Français et le numérique en 2014

fr-numeriqueL'INRIA avec TNS Sofres (institut d'études marketing et d'opinion) a publié le 11 mars 2014, l'édition 2014 du baromètre :
Les francais et le numerique en 2014. Pour cette étude récurrente, 1145 personnes de 14 ans et plus ont été interrogées, dans toute la France, entre les 28 novembre et 2 décembre 2013...

Les résultats indiquent la volonté des Français d'être des citoyens actifs avec de nouveaux pouvoirs relatifs aux pratiques
numériques tout comme une préoccupation de nouvelles responsabilités par rapport au vécu en ligne. 42% des Français sont prêts à être accompagnés dans les EPN (espaces publics numériques).

La nécessité de l'action et de l'utilité des EPN (espaces publics numériques) est directement soulignée par cette étude en terme d'initiation pour les enfants, les adultes et en terme d'éducation au numérique par rapport à des peurs exprimées : vie privée, appropriation du numérique par les jeunes générations... En effet, 42% des Français sont prêts à être accompagnés dans leur découverte du numérique, dans des lieux spécifiques tels que les EPN.

Une fracture numérique persistante : 20% des Français n'utilisent pas les technologies numériques. D'autre part, la fracture numérique dans les équipements, pratiques, les connaissances et compétences est clairement indiquée dans cette étude. Les différences d'équipement et d'usages se caractérisent par des critères socio-économiques : 20% des Français sont éloignés des technologies.

Ce rendez-vous annuel permet de dégager 4 profils de Français au regard du numérique :
Les déconnectés (20% de la population) : n'identifient pas les innovations numériques dans leur vie, ne comprennent pas de quoi il s'agit. Leur profil type : des personnes de 65 ans et plus, vivant seules ou sans enfants, pas équipées.
Les distants (17% de la population) : qui savent que ces innovations existent mais n'ont pas le sentiment d'être concernés. Leur profil type : plutôt jeunes (à 21 % entre 35 et 64 ans), plus souvent des femmes, peu équipés, trouvant les outils numériques plutôt « gadget ».
Les usagers (29% de la population) : le numérique a changé beaucoup de choses dans leur quotidien mais ils disent pouvoir s'en passer. Des profils plutôt jeunes (34 % des personnes âgées de moins de 65 ans), moyennement équipés avec des produits qui ont fait leurs preuves.
Les homo numericus (34% de la population) : les outils numériques leur sont devenus indispensables dans leur vie de tous les jours. Un profil jeune (48 % des personnes âgées de moins de 35 ans), plutôt masculin, PCS+, dans des foyers avec enfants (à 41 %). Ils se disent curieux et enthousiastes mais également prudents. Se sentent en plus forte proportion confiants, passionnés et dépendants. 10 chiffres clés sur le numérique et les Français 

Accompagnement, découverte, et initiation 
42% des Français sont prêts à être accompagnés dans leur découverte du numérique, dans des lieux spécifiques tels que les EPN, fablabs... 
61% des Français se sentent à l'aise dans leurs usages du numérique, et 76 % parmi les parents.
43% des Français sont à l'aise pour accompagner leurs enfants dans leurs usages des technologies numériques, 61 % parmi les parents.
72 % des Français pensent que le numérique a des effets négatifs sur la vie privée. 

Besoins exprimés 
69% des Français réclament plus d'informations sur la protection de la vie privée et des données sur Internet.
56% des Français réclament plus d'informations sur le fonctionnement d'Internet (+6 points par rapport à 2011).
56% des Français réclament plus d'informations par rapport aux démarches administratives sur Internet (+4 points par rapport à 2011).Economie et emploi 
73% des Français pensent que le numérique est utile pour l'économie (+4 points par rapport à 2011).
65% des Français pensent que le numérique a des conséquences positives sur l'emploi.
64% pensent que les Français ont l'esprit d'entreprendre et de créer des entreprises dans le domaine du numérique.